Market Overview

Le Séminaire des Pères Maristes annonce qu'aucun des garçons visés par l'enquête policière ne fréquentera l'établissement pour la rentrée scolaire

Share:

Le Séminaire des Pères Maristes annonce qu'aucun des garçons visés par l'enquête policière ne fréquentera l'établissement pour la rentrée scolaire

Canada NewsWire

QUÉBEC, le 13 août 2018 /CNW Telbec/ - Le Séminaire des Pères Maristes (Séminaire) confirme que la rentrée scolaire se fera sans la fréquentation des garçons visés par une enquête policière entourant le partage de photos à caractère explicite. Réuni samedi, le conseil d'administration du Séminaire a choisi d'entériner la seule avenue capable d'assurer une rentrée scolaire sereine et de ramener une paix sociale au sein de l'établissement : résilier le contrat de services éducatifs avec trois (3) des garçons potentiellement impliqués.

La décision touche trois (3) élèves, puisque trois (3) des familles impliquées ont volontairement accepté d'assurer la scolarisation de leur enfant dans une autre école après des échanges avec la direction du Séminaire et pour le bénéfice de la communauté du Séminaire.

Soulignons qu'une des familles avait pris la décision de retirer son enfant dès le mois de mai. Une autre famille a tenu à souligner que sa décision de retirer son enfant a été prise pour des raisons qui ne sont pas en lien avec l'enquête en cours.

Avant de rendre sa décision, le Séminaire aurait souhaité prendre connaissance des conclusions du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) et ainsi avoir en mains toutes les informations factuelles et contextuelles pour une prise de décision éclairée. Or, ses conclusions se font toujours attendre bien que les arrestations des élèves aient eu lieu le 2 mai dernier.

Chaque jour qui passe nous rapproche de la rentrée scolaire et la situation est devenue intenable pour toute la communauté du Séminaire, particulièrement les victimes alléguées. Cette décision laisse suffisamment de temps aux parents des garçons dont le contrat a été résilié pour trouver une nouvelle école secondaire où ils pourront poursuivre leur scolarisation.

« La relation qui nous lie avec les parents et nos élèves repose sur la confiance. La décision que nous rendons aujourd'hui est la seule qui permette de mettre en place un environnement serein et d'envoyer un signal sans équivoque à l'effet que les gestes allégués sont inacceptables et incompatibles avec nos valeurs et notre code de conduite. Par ailleurs, il s'agit aussi d'une décision prise dans l'intérêt de tous, filles et garçons, et des 650 élèves que compte le Séminaire », a commenté le père Yvan Mathieu, président du conseil d'administration.  

Un plan d'action global pour garantir un climat de sérénité et de confiance
Avec l'appui du conseil d'administration et l'implication de l'équipe-école, le Séminaire déploie tous les efforts et les moyens nécessaires afin de mettre à jour le plan de lutte contre l'intimidation et la violence, à temps pour la présente rentrée scolaire.

« Des ateliers de sensibilisation, de formation et d'intégration verront le jour tout au long de l'année scolaire pour faire la promotion des mesures que contient le plan mis à jour. Qui plus est, nous entendons accentuer l'information destinée aux parents pour qu'ils soient mieux outillés pour devenir des agents de changement dans l'environnement exempt d'abus, d'harcèlement, de violence et d'intimidation que nous avons la responsabilité commune et partagée de mettre en place. Des mesures sont aussi prévues pour protéger les victimes alléguées et accueillir convenablement tous les autres élèves », a conclu le directeur M. François Sylvain.

Rappelons que le Séminaire a mis en place les mesures suivantes dès que la situation a été portée à son attention au printemps dernier :

  • Saisie des téléphones cellulaires;
  • Suspension à l'externe d'une durée de six jours et scolarisation à l'écart d'une durée de deux mois pour les garçons impliqués, incluant l'adoption d'horaires adaptés pour éviter les contacts avec les victimes alléguées;
  • Exclusion du voyage de fin d'année;
  • Exclusion des équipes sportives;
  • Exclusion des activités de la vie étudiante;

Par ailleurs, le soutien d'intervenants en psychoéducation a été offert aux frais de l'école à tous les élèves impliqués. Le Séminaire a été proactif et a toujours agi de bonne foi en collaboration avec les parents afin d'assurer un dénouement harmonieux de la situation. Une démarche de communication professionnellement encadrée entre les parents des enfants impliqués a également été offerte.

Enfin, le Séminaire réitère qu'il a toujours agi avec prudence et diligence dans l'intérêt des élèves concernés et a fait preuve d'un souci de protection des victimes présumées qui va au-delà de ce qui était requis à l'époque par les autorités.

 

SOURCE Séminaire des Pères Maristes

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2018/13/c8253.html

View Comments and Join the Discussion!